KissKissBankBank, bilan mi-parcours

Voilà trois semaines que nous avons dévoilé ce qui nous occupait depuis des mois et que nous avons lancé notre campagne KissKissBankBank.

 

En six jours, notre objectif était atteint. Nous avons été touchées par tant d'engouement et nous vous en remercions chaleureusement.

Mais aussi par vos petits mots ici ou là, en public ou en privé mais toujours délicats et bien intentionnés. Tout ceci, nous a mis du baume au coeur et nous a redonné de la force pour continuer. Car ce que vous ne voyez pas mais que vous imaginez sûrement c'est tout le travail qui nous reste à abattre pour un lancement mi-novembre.

 Chez Machine 3

Mais sachez que malgré tout, nous tenons à répondre à chacun de vos petits messages, vos remarques et vos demandes quelles qu'elles soient. Nous prenons plaisir à vous aider sur les impressions du short Ben, dans vos choix de tissu, de taille, etc... Alors surtout n'hésitez pas à nous contacter!

 

Quand nous avons dévoilé notre aventure, les prototypes étaient bouclés mais il restait encore beaucoup de travail.

 

Nous allons profiter de cet article pour vous expliquer comment nous travaillons, vous mettre dans la confidence et vous révéler nos petits secrets de fabrication et aussi, vous le verrez, nos désillusions. Car oui, il y en a eu, dans les trois semaines passées: en coulisse, on s'est arraché les cheveux! :)

Avant toute chose, il y a eu l'élaboration du concept, du cahier des charges, l'étude de marché, l'élaboration de la communication.

 

Puis vient le vif du sujet. Avec une inspiration, une envie que l'on couche sur le papier, par une esquisse mal travaillée et beaucoup de mots, des précisions. Nous en discutons ensemble pour peaufiner l'idée en fonction des contraintes techniques.

Puis il y a la mise sur la toile, le patronage, les réglages, le prototypage en taille standard et en grande taille. Il peut y avoir jusqu'à 3 toiles par catégories, selon le modèle.

 

Lorsque le prototype est convaincant, nous confectionnons les modèles de présentation, que vous pouvez retrouver sur les photos. Nous en profitons pour élaborer nos gammes de montage (les explications) pour vous garantir des livrets détaillés.

 

Ensuite vient le temps de la gradation. En taille standard, c'est Maïder qui s'en occupe. La gradation pour les grandes tailles est plus complexe car il faut tenir compte des formes, et rien est plus sûr qu'un logiciel adapté. Ne possédant pas ce logiciel, nous sous-traitons cette étape. Ainsi, les planches que vous aurez plus tard entre les mains, seront fiables; quites à voir augmenter nos frais de création.

 patrons gratuits

Pour finaliser le produit, nous relisons maintes et maintes fois, nous retravaillons les mises en pages des livrets, nous optimisons les planches, pour que les supports soient les plus confortables possibles.

 

C'est à ce moment là qu'on se tire le plus les cheveux (chacune les siens, rassurez-vous!). A force, l'une se met à loucher, l'autre astique ses carreaux à outrance: nous n'y voyons plus très clair... Nous avons trop le nez dedans, c'est pour cela que nous avons fait appel à des testeuses. Et nous avons eu le nez: ce sont des testeuses de choc! Elles sont patientes, font ça avec sérieux et nous offrent leurs regards frais et objectifs sur notre travail. C'est une étape essentielle, elles mettent du coeur à l'ouvrage et nous les en remercions affectueusement.

 

Et puis dans le début de notre aventure, il y a quelques étapes en plus... Comme trouver un imprimeur... Et bien, nous allons vous faire une confidence, ce n'est pas une mince affaire! Six mois que nous sommes sur la dite affaire.

Nous nous sommes d'abord tournées vers des Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT). Dans notre petite région, il n'allait pas au-delà du A3... Autant vous dire que l'affaire allait être compliquée.

Ensuite, nous nous sommes tournées vers des imprimeurs labélisés Imprim'vert. Et là nous pensions avoir trouvé notre bonheur. Le prix annoncé était correct, nous allions pouvoir vous proposer nos patrons pochettes à des tarifs raisonnables (et tout notre travail en amont (nombre de planches, impressions en couleur, etc) était basé sur ce tarif là).

Sauf que, la semaine dernière, la désillusion. L'imprimeur s'est trompé dans son chiffrage et nous propose un nouveau tarif.

 

Triplé.

 Will

Oui: triplé!

 

Autant vous dire que nous allions vous proposer le pochette à un prix indécent et travailler juste pour la gloire.

 

Sauvés

NO WAY!!!

 

Donc depuis une semaine, nous sommes de nouveau parties à la conquête de LA solution d'impression!

 

parker

 

Nous avons quelques pistes plutôt prometteuses. Comme l'achat anticipé d'un traceur. Oh bien moins performant que celui convoité au départ mais un qui nous suffirait dans un premier temps. A cela s'ajouterait l'achat d'une plieuse... Bah oui, plier des planches, c'est marrant les 100 premières, et encore!

 

Alors nous en appelons encore à votre générosité, mes p'tites dames! Faîtes nous exploser le compteur KissKissBankBank, nous ne sommes qu'à la moitié de la campagne! Et il n'y a pas de petites contributions et pas de petites contreparties (vous en aurez pour votre argent, croyez-nous!). Nous savons que ce n'est pas possible pour tout le monde et nous ne demandons à personne ne se saigner pour nos jolis yeux, mais si le concept vous plait, si certains modèles vous ont tapé dans l'oeil alors on vous embarque dans notre aventure avec plaisir! Y aura du tote-bag bien franchouillard pour tout le monde! :))

 

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Newsletter

Restez informés des nouveautés et de l'actualité de Chez Machine.

ChezMachineCapsulSiteWeb